I) 3) Distribution de l’heure aux ordinateurs

Distribuer l’heure aux ordinateurs suppose de résoudre plusieurs problèmes :

Tout d’abord, il faut que l’heure transmise soit très précise. Cela suppose de tenir compte des délais de propagation de l’information, et de les  anticiper. Ce travail a été réalisé par des spécialistes de l’informatique. Bien que le problème paraisse trivial, il nécessite des compétences d’informaticien, et non d’utilisateur d’ordinateurs dans le cadre de la bureautique.

Ensuite, le nombre d’ordinateurs à mettre à l’heure est très grand. Aujourd’hui, il y a, en plus des ordinateurs, les téléphones portables, les tablettes… Il n’était alors plus possible de travailler comme on le faisait avec l’horloge parlante, où tout le monde vient demander l’heure à la machine. Celle-ci ne pourrait répondre à un tel nombre de demandes. On a donc eu besoin de créer un système pyramidal. Celui-ci sera étudié plus tard dans la démarche. Pour plus d’informations, voir la page « Le Network time protocol »

De même, si chaque ordinateur s’adresse à un autre ordinateur du « niveau du dessus » (dans le cadre de la pyramide), il faut que chaque ordinateur sache à qui s’adresser. Il faut donc que chaque ordinateur ait une liste des ordinateurs du niveau supérieur susceptibles de fournir l’heure. Cependant, les listes diffèrent pour chaque ordinateur. Dans le cas où, tous les ordinateurs iraient demander l’heure aux mêmes,  cela créerait des sortes « d’embouteillages », ou  déni de service.

Enfin, lorsque les ordinateurs s’adressent au niveau supérieur, il leur faut, pour répondre, avoir eux-mêmes acquis l’heure préalablement, c’est-à-dire qu’il faut qu’ils l’aient obtenue d’un autre ordinateur qu’ils auraient interrogé, lequel aurait lui-même… Mais comment faire ? On remonte alors au sommet de la pyramide, les horloges atomiques :

Untitled

Ces horloges atomiques calculent l’heure en local, et la diffusent après, à une strate 0, laquelle va distribuer l’heure à la strate 1 (pour plus d’informations sur les horloges atomiques, voir la page « l’horloge atomique ».

C’est précisément le travail que nous avons réalisé. Nous avons tenté de fabriquer une strate 0, c’est-à-dire une « montre » capable d’acquérir l’heure, directement en la recevant de l’horloge atomique.

 

ntp-network-animation

Page Suivante