To build jQuery, you need to have the latest Node.js/npm and git 1.7 or later. Earlier versions might work, but are not supported. For Windows, you have to download and install git and Node.js. OS X users should install Homebrew. Once Homebrew is installed, run brew install git to install git, and brew install node to install Node.js. Linux/BSD users should use their appropriate package managers to install git and Node.js, or build from source if you swing that way. Easy-peasy. Special builds can be created that exclude subsets of jQuery functionality. This allows for smaller custom builds when the builder is certain that those parts of jQuery are not being used. For example, an app that only used JSONP for $.ajax() and did not need to calculate offsets or positions of elements could exclude the offset and ajax/xhr modules. Any module may be excluded except for core, and selector. To exclude a module, pass its path relative to the src folder (without the .js extension). Some example modules that can be excluded are: <--bit-->

irvas.netirvas.net

-

wpdiy.netwpdiy.net

-

tiwgp.comtiwgp.com

-

shiask.liveshiask.live

-

smppoker.cosmppoker.co

-

jetlac.dejetlac.de

-

emzirmeatleti.comemzirmeatleti.com

-

auntnana.comauntnana.com

-

661789.info661789.info

-

sinayy.comsinayy.com

<--ti--> Note: Excluding Sizzle will also exclude all jQuery selector extensions (such as effects/animatedSelector and css/hiddenVisibleSelectors). The build process shows a message for each dependent module it excludes or includes. As an option, you can set the module name for jQuery's AMD definition. By default, it is set to "jquery", which plays nicely with plugins and third-party libraries, but there may be cases where you'd like to change this. Simply set the "amd" option: For questions or requests regarding custom builds, please start a thread on the Developing jQuery Core section of the forum. Due to the combinatorics and custom nature of these builds, they are not regularly tested in jQuery's unit test process. The non-Sizzle selector engine currently does not pass unit tests because it is missing too much essential functionality.

Introduction

« Les physiciens n’essaient pas de résoudre directement la délicate question de la nature du temps […]. Ils cherchent plutôt la meilleure façon de le représenter. ». Étienne KLEIN, directeur de recherches au C.E.A.

Le temps a toujours été au centre des questions métaphysiques de l’Homme, qui n’a eu de cesse d’essayer de le modéliser et de trouver des moyens innovants pour le mesurer. Mais peut-on vraiment définir le temps ?

Le temps, du latin tempus, lui-même dérivé du grec τεμνεῖν (temnein), signifie « couper », c’est-à-dire qu’il peut être séparé en plusieurs morceaux, en plusieurs instants. Dès son origine, la notion de temps est donc associée à la notion de changement. Cependant, bien que le temps fasse partie de notre vie quotidienne, il est difficile d’en donner sa véritable nature. Dans ses Confessions, Saint Augustin expose cette difficulté : « Qu’est-ce donc que le temps, si personne ne me le demande, je le sais ; mais si on me le demande et que je veuille l’expliquer, je ne le sais plus.»

Le statut du temps est très vague, et repose à l’origine sur notre perception. Celle-ci a pu s’affûter au fur et à mesure de l’évolution des mesures.

Aujourd’hui, nous pouvons voir à quel point notre vie est rythmée par le temps, à travers les horaires de bus, de trains, des horaires relatifs au travail, à la scolarité, ou même à travers le journal de 20h. Tout cela n’aurait pas été possible sans les travaux d’éminents scientifiques, tel Albert Einstein, qui menèrent à un emploi généralisé de la montre et de l’horloge.

Depuis peu, les ordinateurs ont pris une place très importante dans notre quotidien. Dès le début, la notion de temps était très importante dans les ordinateurs : c’est le temps qui permet aux programmes de fonctionner. Ainsi, à chaque initialisation de l’appareil, l’utilisateur devait donner à la machine la date et l’heure, pour la faire démarrer. C’est pour faciliter la collaboration des ordinateurs entre eux qu’il a fallu les mettre à l’heure. Comment cela a-t-il été possible ? Comment tous les ordinateurs peuvent-ils être à la même heure, sans que leur utilisateur intervienne ?

Ainsi, dans le cadre des travaux pratiques encadrés (T.P.E.), nous avons choisi d’enquêter sur cette question, qui nous a amené à réfléchir sur les moyens de transmission du temps, et sur les évolutions de la technologie.

Le temps en mesure, par Hadrien REYNAUD et Sacha DHÉNIN

Page suivante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.